ashaps.com

Friday, Apr 28th

Last update:07:56:33 AM GMT

You are here Annonces >

Envoyer Imprimer PDF

La 15e participation d'Haiti aux Jeux Olympiques de Rio a été un véritable cauchemar. Ce vendredi, les deux derniers représentants de la délégation haïtienne ont été sortis dans leur discipline respective. En Taekwondo, Aniya Nicole Louissaint, 18 ans, a dû s'incliner en 8e de finale devant la Française Haby Niaré, 23 ans, dans la catégorie des -67 kg. Aniya, complètement perdue en début de match. Menée 1-5, elle a pourtant effectué un retour tonitruant, avec notamment un coup de pied à la tête de son adversaire au 3e round, mais c'était insuffisant pour revenir à hauteur de sa challenger, car son retard était trop grand. L'issue de la partie a été  logiquement préjudiciable à Aniya Louissaint, dont on doit saluer le courage face à la championne du monde. Elle n'a pas fait long feu dans son match de repêchage, corrigée 7-2 par une ivoirienne, voyant s'effriter ses chances de médaille. L'avenir est devant elle! L'avenir est devant elle!

Asnage Castelly de son côté, n'a pas honoré son statut de porte-drapeau. Le lutteur de 39 ans, 1.82m pour 74kg, a été  amorphe et brouillon dans son combat, contre l'iranien Hassan Aliazam Yazdanicharati, qui l'a humilié sur un score sans appel de 10-0, lors des 8ème de finale. Repêché lui aussi, il a subi pareil sort face à un adversaire turc sui l'a battu cette fois 12-0.

 Aniya et Asnage rejoignent huit (8) autres de leurs compatriotes athlètes qui ont été éliminés des Jeux Olympiques de Rio 2016. La délégation du Bicolore National n'a su jamais trouver la formule après les entrées en matière loupées de l'haltérophile Edouard Joseph et du judoka Josué Deprez. S'en sont suivies les éliminations précoces des nageurs Frantzy Dorsainvil et Naomie Grand-Pierre, du boxeur Richardson Hitchins, des sprinters Darrel Wesh, Mulern Jean et du bon vieux Jeffrey Julmis.

Ce dernier est le seul à avoir passé le premier tour de sa catégorie. Mais il était devenu la risée des réseaux sociaux ainsi que des médias du monde entier pour sa chute incroyable dès le lancement des demi-finales du 110m haies. Sa réaction ensuite, il s'est relevé et a terminé la course normalement, lui a valu les ovations du public du stade olympique de Rio.

Rio 2016, un épisode épouvantable donc pour Haiti. Comme ce fut le cas dans les dernières participations du pays aux JO. Hormis les deux médailles remportées, le bronze en 1924 en tir par équipe et l'argent en 1928 glané par Sylvio Cator, grâce à son saut Long Jump de 7,58m.

Le tout en 14 participations aux JO d'été. Ceux d'hiver, Haiti n'y a jamais pris part.

Ce fiasco de Rio était prévisible aux yeux de beaucoup d'observateurs. La délégation haïtienne n'étant représentée que par des expatriés, a eu le plus faible budget de préparation parmi les 208 pays qui ont été qualifiés pour les JO. Pire, ce n'était qu'à quelques jours de l'ouverture des Jeux que le Gouvernement haïtien s'était engagé à octroyer au Comité Olympique Haïtien (COH), un montant dérisoire de 4,5 millions de gourdes, équivalent à 70 000 dollars US. Alors que le budget initial était de 16 millions de Gourdes. A titre d'exemple, sans l'idée de comparaison entre les deux pays, la Dominicaine a disposé de 18 millions de dollars US à son Comité Olympique, afin de préparer au mieux les JO de Rio.

L'on se demande si l'état haïtien est conscient de ce que le sport peut apporter au pays? Quand y aura-t-il une vraie politique de sport en Haiti? Le COH remplit-il bien sa mission? A quoi servent également les nombreuses fédérations de sports locales?

Le résultat ne viendra jamais par hasard, mais par une préparation adéquate nécessitant de lourds efforts et sacrifices.

Charilien Jeanvil

Commentaires (0)Add Comment

Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy
Copyright © 2017 ASHAPS | Association Haitienne de Presse Sportive.
Tous droits réservés.