×

Erreur

Strange, but missing GJFields library for /home/ashapsco/public_html/plugins/content/autoreadmore/autoreadmore.php
The library should be installed together with the extension... Anyway, reinstall it: GJFields

 La Police distribue de leau le long du parcours

Crédit Photo: Le Nouvelliste

C'est dans une ambiance festive que s'est déroulé ce lundi 12 Juin, le marathon organisé par la Police Communautaire, une unité spécialisée de la PNH qui célébrait son 22e anniversaire. Plus d'une centaine d'athlètes amateurs ont pris part à la course quu s'est tenue entre l’ancienne piste de l’aviation à Delmas et la base de la brigade d’intervention motorisée BIM à Clercine.

C'est Guerrier Jakitchen, dans la catégorie masculine, qui a été sacré, avec un chrono de 37'23''42, suivi de Cesarion Petous, 2e, en 39'46''87 et Time Wesner, 3e avec un temps de 40'00''30.

Chez les dames, Bazile Rosemonde, 58'55''71, s'est adjugée la victoire, en devançant Joseph Venise, 1h 06'06 et Olgine Bethelamon, 1h 11'07, qui complètent le podium.

L'objectif de cette course était de contribuer au renforcement des liens entre la PNH et la population, informe Jean Etienne Salvador, le responsable de la Police Communautaire.

Des primes de 50 000 gourdes ont été remises aux champions. 25 000 gourdes aux 2e et 15 000 aux 3e. Médailles et trophées ont aussi été distribués.
Le tout sous les yeux du Directeur General de la PNH, Michel-Ange Gédéon.

D'autres activités sportives ont aussi été organisées en faveur des jeunes par la PNH dont la mission est de servir et protéger. Des événements qui coïncident malheureusement à la recrudescence de l'insécurité un peu partout à travers le pays.

Jeanvil Charilien
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Add a comment

Après sa chute improbable sur la toute premiere haie en demi-finale du 110m mardi soir à Rio, le hurdler haïtien de 29 ans, a tenu à  repartir  pour terminer sa course. Seul, mais sous les ovations du public.

"'Je viens de loin, je me suis entraîné quatre ans. Je me suis levé pour finir la course. Ça n'aurait pas eu de sens de ne pas le faire" a déclaré Jeffrey Julmis .

Julmis  a   fait la Une des journaux  en raison de  sa chute spectaculaire mais aussi pour avoir terminé la course dans l'esprit du baron Pierre de Coubertin."Quand la foule m'a applaudi, c'était vraiment le meilleur moment. J'ai senti l'esprit que j'avais vu dans les vidéos. C'était une sensation douce et amère à la fois, j'avais mal au coeur mais la foule m'a aidé à finir la course."

Jeffrey Julmis espère également faire mieux a Tokyo en 2020, "Je vous le dis : je serai à Tokyo en 2020. Personne ne peut m'arrêter, maintenant." On l'espère Jeffrey!

 

Jeanvil Charilien 

Add a comment

Journée cauchemardesque pour l’athlétisme haïtien. a-lainejo2012En effet, cinq (5) athlètes ont pris la porte de sortie des 22e Jeux de Vera Cruz disputés à l’Estadio Heriberto Jara Corona (Mexique) le jeudi 27 novembre 2014, et ce, après les éliminations de Marlena Wesh (200m et 400m) et d’Allen Marc Henry (1500m). Ils ne sont plus que deux : Samyr Lainé (triple saut) et Jeffrey Michael Julmis (110m/haies) qui sont encore concernés par ces jeux. Ils (Lainé et Julmis) vont tenter ce vendredi 28 novembre d’apporter une nouvelle médaille à la délégation haïtienne.

Décidément, rien ne va plus pour Haïti, figé à la 25e place sur un total de 26 pays aux 22e Jeux de Vera Cruz (Mexique). En décathlon, Josué Louis (3e en 100m, 7e au lancer de disque, 10e au lancer de poids, 3e et 4e dans deux autres disciplines) n’a eu le classement escompté pour glaner une médaille. Deux cubains, Yordanis Garcia (or) et Jose Angel Mendieta (argent) ont pris les deux premières médailles devant le mexicain, Roman Garibay (bronze).

Lors de la finale des épreuves des 1500 mètres, deux athlètes haïtiens étaient sur la ligne de départ, James Saël et Félix Lafontant, mais à l’arrivée, ils ont pris les deux dernières places. Saël termine à la 10e place (4h 22mn et 04 secondes) et Lafontant est 11e (4h 26 mn et 83 secondes). Le cubain, Andy Gonzalez s’est emparé de l’or devant deux mexicains.

En triple saut féminin, la finale a été remportée par la colombienne Caterine Ibarguen, auteur d’un bond de 14m57. La représentante d’Haïti, Pascale Délauney n’a pris que la sixième (6e) place avec un saut de 13m47. Autres athlètes éliminés dans le camp d’Haïti, Moïse Joseph (800m) et Alie Beauvais (400m/haies). En ½ finale, Joseph ne termine qu’à la 5e place sur un total de 6 athlètes, et ce, avec un temps médiocre de 1h 50 mn et 14 secondes. Pour sa part, Beauvais (52 minutes 16 secondes) a pris la 4e place des ½ finales de 400m/haies.

Il ne reste que deux athlètes haïtiens encore dans ces Jeux. Il s’agit respectivement de Samyr Lainé (triple saut) et Jeffrey Michael Julmis (110m/haies). Ils ont pris donc rendez-vous avec l’histoire avec l’espoir d’offrir au moins une nouvelle médaille à la délégation haïtienne. Avant de disputer la finale des 110m/haies, Julmis a eu le 3e meilleur temps. C’est un impératif pour lui de finir parmi les trois premiers s’il veut gagner une médaille. Alors que Samyr Lainé, finaliste au dernier championnat du monde et des Jeux olympiques, n’est autre que le meilleur représentant d’Haïti dans ces jeux. D’ailleurs, c’est lui qui a fait le meilleur saut jusque-là dans ces jeux, et ce, avec un bond de 17m 39. Il partira en pôle position devant ses 13 concurrents pour gagner la médaille d’or.

Signalons qu’Haïti, avec 3 médailles, Judo (1) et Haltérophilie (2), est pointé à la 25e place sur un total de 26 pays notés dans le tableau des médailles. La République voisine (6e) en est à 60 (11 or, 30 argent et 19 bronze). Haïti a fait mieux que Guyana (26e) avec une médaille de bronze. 

Add a comment

Alors que les marathoniens du monde entier s’apprêtent a- M_Weshà participer le 3 novembre prochain au traditionnel grand prix de New York baptisé : « Marathon ING 2013 de New York ». Cinq athlètes haïtiens, Astrel Clovis, Pétrus Césarion, Jean Macksony, Bertine Lainé et Carline Lamour fourbissent également leurs armes en vue d’y participer. Ainsi, ils feront leur entrée, et ce, sous l’égide du J/P Haitian Relief Organization (J/P HRO), supporté par la MSC Trading SA, le MJSAC et la Digicel.

L’annonce officielle a été faite mardi 15 octobre à la salle Louverture de l’Hôtel Best Western (Pétion-Ville) à l’occasion d’une conférence de presse dans laquelle ont pris part respectivement,  Gary Philoctête, Directeur national du J/P HRO, Jean Gardy Mésidor, Représentant du MJSAC, Lionel Benjamin Junior, Sponsorship de Digicel, Ronald K. Maidens, Représentant de la MSC Trading SA, Alain Jean-Pierre, Président de la Fédération haïtienne d’Athlétisme amateur (FHAA).

Après avoir retracé l’histoire du J/P HRO, fondé tout juste après le violent séisme du 12 janvier 2010, le Directeur national en a profité pour signaler que son institution travaille particulièrement à Delmas 32 dans les domaines suivants, tels : Médical, gestion Camp et Relocalisation (y compris protection), Ingénierie et Construction, Développement communautaire (Education, Communauté et Moyens de Subsistance) avant d’aborder le dossier du Marathon de New York, prévu pour le 3 novembre 2013.

S’exprimant sur le « Marathon ING 2013 de New York », le Directeur national du J/P HRO a fait savoir qu’il s’agit pour lui de vendre autrement l’image du pays. « On a pris la décision d’amener les athlètes haïtiens à New York, au terme du semi-marathon organisé le 9 juin dernier par la mairie de Pétion-Ville. Ce faisant, on va donc supporter Haïti, en vendant autrement l’image du pays, a déclaré Gary Philoctête avant d’ajouter : j’en profite pour remercier ouvertement la Digicel, le MSC Trading, le MJSAC, mais également l’Emporio Armani EA7 et New Balance ».

Les Représentants des différents sponsors ont déclaré presqu’à l’unisson : « Nous sommes fiers de supporter cette initiative. Que nos ambassadeurs fassent briller le bicolore haïtien dans ce marathon, que nous sachions, attirera des milliers de marathoniens dans le monde entier ».

A la question, est ce que ces athlètes seront prêts, et ce, sur tout les points. Patrick Jean et Cassamajor, les deux entraîneurs travaillant avec ces athlètes depuis le 9 juin à nos jours se sont montrés très optimistes. « Côté médical, ils subissent des tests périodiquement. D’autre part, il n’y a pas à s’inquiéter. Ils seront prêts à représenter Haïti dignement dans ce marathon. Ainsi, on n’a pas fait de réserve pour mettre à leurs actifs nos modestes connaissances. Sans nul doute, ils auront des résultats satisfaisants ».    

Félicitant les sacrifices consentis par les dirigeants du J/P HRO de juin le 9 juin dans la préparation de ces athlètes (paiements des entraîneurs, soins médicaux et autres), le président de la Fédération haïtienne d’Athlétisme amateur s’est dit ouvert à l’idée d’amener un journaliste pour la couverture de cet événement.

Le plus âgé des cinq athlètes devant représenter Haïti au Marathon ING 2013 de New York, a déclaré : « J’ai participé qu’à des marathons en Haïti et en République Dominicaine. Alors, le Marathon ING 2013 de New York va étendre considérablement mes horizons en tant que coureur », dixit Astrel Clovis, lauréat du semi-marathon organisé par la mairie de Pétion-Ville en juin dernier.   

Outre Clovis, ce sera également la première participation des quatre autres athlètes haïtiens dans une compétition internationale aux USA. Autant dire, il serait très compliqué pour nos ambassadeurs de revenir au pays avec une médaille.

Signalons que trois des cinq athlètes haïtiens sont issus de la ville des Cayes. Ce sont respectivement : Astrel Clovis (43 ans), Bertine Lainé (31 ans), Jean Macksony (31 ans). Les deux autres sont : Carline Lamour (21 ans), originaire de Petit-Goâve et Pétrus Césarion (27 ans), natif de l’Arcahaie. Ils laisseront Port-au-Prince à destination de New York le 29 octobre soit quatre jours avant le coup d’envoi du Marathon ING 2013 de New York, prévu pour le 3 novembre à venir.

Add a comment

Le dernier représentant d’Haïti dans les Jeux Samyr 2013de la Francophonie, Samyr Lainé n’a pris que la cinquième place du tournoi de triple saut déroulé ce vendredi 13 septembre à Nice, et ce, malgré son statut de finaliste dans les derniers JO de Londres 2012 et du championnat du monde de la Russie. Son meilleur saut est de (16m43). Une performance insuffisante pour lui permettre d’espérer de remporter de médailles.

En effet, Samyr Lainé n’a pas réussi de glaner une médaille pour Haïti, malgré l’absence du champion du monde français en titre, Teddy Thamgo. Lors de son premier essai, il a fait un saut de (15m85), 2e essai (16m01), 3e essai (16m24), 4e essai (15m98), 5e essai (16m23) et son essai final est de (16m43).

C’est un duo français (Yoann Rapinier, 17.11 et Gaetan Saku Bafuanga, 16.93) qui s’est emparé des médailles d’Or et d’Argent. La médaille de bronze a été remportée par le Marocain, Tarep Bougetaib (16.66) devant le Polonais, Karol Hoffmann (16.66).

Pour rappel, Haïti termine ces Jeux avec 2 médailles gagnées. Linouse Desravine (52kg), médaille de bronze en judo et Jean Jean Roosevelt, médaille d’Or dans la catégorie chanson.

Tableau des médailles le top cinq

1-France          19        15        11        45

2-Canada         9          10        12        31

3-Pologne        7          2          13        22

4-Roumanie     6          8          3          17

5-Féd. Wallonie-Brux 5          2          5          12

Add a comment

Le représentant de la Fédération haïtienne Moise Joseph_copyd'athlétisme amateur, Maxime Auguste, serait le seul coupable de l'absence de Moïse Joseph sur la ligne de départ des éliminatoires du 800 mètres plats mardi aux Jeux de la francophonie. Informé à temps de la modification de la programmation, il n'aurait pas informé l'athlète, qui est arrivé une heure dans le respect de l'horaire qu'il connaissait mais une heure après suivant l'horaire modifié.

Selon certains responsables de la délégation haïtienne, il revenait à Maxime Auguste, en tant que représentant de la Fédération haïtienne d'athlétisme amateur et dépêché aux Jeux pour accompagner les athlètes, de participer à la réunion qui précédait la compétition dans la matinée du mardi, à 9h. Maxime ne se serait rendu à cette réunion technique qu'à midi, soit 3 heures après l'heure du rendez-vous.

L'ancien ministre des Sports, Evans Lescouflair, qui se trouvait d'ailleurs à cette réunion en tant que membre de la commission des sages de la francophonie, confirme le retard impardonnable du technicien de la délégation haïtienne. Au lieu de chercher à connaître les modifications apportées au programme, le représentant de la FHAA se contenterait d'être présent et quand enfin il aurait été informé de la situation, il aurait prétexté qu'il aurait le temps d'informer l'athlète et aurait oublié.

« C'est un laisser-aller impardonnable. S'il savait qu'on allait l'arrêter pour manquement à ses devoirs dès son retour au pays, il ne se serait pas comporté ainsi », estime d'ailleurs l'ancien ministre des Sports.

Déjà, plusieurs athlètes haïtiens ont une dent désormais contre non seulement les responsables de l'athlétisme haïtien, mais aussi contre ceux du judo et principalement ceux du Comité olympique haïtien, à partir des informations qui leur seraient parvenues sur des sommes qui auraient disparu dans les entrailles de ces instances.

Par exemple, on se plaint de 4 000 dollars américains qui auraient été attribués à la Fédération haïtienne de judo pour la participation d'une délégation cadette de judo au mondial de cette catégorie devant servir de préliminaires aux Jeux de la jeunesse. Le président de cette fédération aurait mis trop de temps pour inscrire les athlètes, faisant du même coup perdre l'occasion aux athlètes de disputer une grande compétition. Pourtant, les 4 000 dollars alloués à cette fin se trouveraient dans une mauvaise impasse.

On se plaint du fait que la Fédération haïtienne d'athlétisme amateur recevrait 15 000 euros par an pour organiser des compétitions qui n'auraient pas vraiment eu lieu. On se plaint de la disparition de fonds en provenance de la « Solidarité Olympique » ou encore de cette manie pour beaucoup de ne remettre qu'une infime partie de ces fonds à qui ils sont destinés tout en gardant une très grande part.

A Nice, Maxime se serait dédouané de toutes responsabilités envers les athlètes haïtiens qui seraient trop âgés. Or, en tant que représentant de la Fédération haïtienne d'athlétisme amateur dont ces athlètes relèvent, il est inconcevable que ce soit le représentant d'une autre fédération qui s'en occupe. Et dans la lignée de cette atmosphère de corruption qui règne dans ce milieu, la considération de Maxime passe mal puisqu'elle pourrait découler du fait que les athlètes aient été directement contactés sur les conditions de participation aux Jeux et cela n'aurait pas plu à la Fédération haïtienne d'athlétisme amateur.

Add a comment

Le Président et le Secrétaire général du Comité COH copyOlympique Haïtien, Jean Edouard Baker et Allain Jean-Pierre pourraient-être invités sous peu devant la justice haïtienne. Une correspondance a déjà été acheminée en ce sens au bureau de l’instance suprême du sport en Haïti, le COH.  

L’information a été confirmée par l’ancien international haïtien, Ernso Laurence. Ce dernier a porté plainte auprès du tribunal civil de première instance de Port-au-Prince contre ces messieurs (Baker et Jean-Pierre), qui selon ses dires « gaspillent depuis 32 ans l’argent devant servir le sport. Au lieu de clarifier le dossier, ils ne cessent de diffamer et d’accuser l’un l’autre », a fait savoir l’ancienne vedette du foot haïtien.

Ainsi, le mercredi 4 septembre 2013 à 10h Am, Baker et Jean-Pierre devraient-être en principe présentés devant la Substitut du gouvernement, Yanick Odney pour répondre des faits de diffamations prévus et punis par les articles 313 du code pénal.   

Ces messieurs devraient s’expliquer sur les cas de diffamation dont ils font objet. Car, selon l’initiateur de cette invitation : « Il est impensable à ce que ces messieurs restent aussi tranquilles voire impunis, et ce, après avoir gaspillé tout cet agent. L’action publique doit être mis en mouvement contre eux pour dévoiler voire punir le coupable », a martelé l’ancien international de la sélection haïtienne de football, Ernso Laurence.  

NB : 9008 est le numéro du dossier.

Add a comment

Plus d'articles...

.