BASKETBALL

Au terme d'une opposition à couper le souffle, les étudiants de l'Université La Pléiade ont battu leurs homologues de l'Institut des Hautes Études Commerciales et Économiques lundi après-midi au Gymnasium Vincent.

Le score serré de 68-62 en dit presque tout sur l'ampleur de cette partie unique, pour désigner le successeur du Centre Universitaire de Management et de Productivité, CMP, qui avait été sacré l'an dernier. Une finale déroulée dans une ambiance de tonnerre. Les centaines de jeunes ayant fait le déplacement, assoiffés d'ambiance, ont été servis. Bande de rara, Disc Joker, Cheerleaders, tout était au rendez-vous pour la fête.

Sous les yeux notamment du président de la fédération haïtienne de sports universitaire, FEHSU, Déjean Bélizaire, les étudiants de l'IHECE n'ont pas pu s'offrir un nouveau titre après leur dernier sacre il y a deux (2) ans.

Le début de match de l'IHECE a été catastrophique. Ou du moins, ils ont été mangés par les étudiants de l'UPLEH. Ces derniers se sont érigés comme de véritables dragons bleus, assommant leurs challengers des malfinis rouges.
Ils ont enchaîné les tirs et ont eu de la réussite, avec notamment un cinglant 6-0 au départ. Que ce soit en pénétration ou à distance et ils ont pu aussi compter sur leur défense de fer.

Les poulains d'Ashley Salomon n'ont pas trouvé de repères. Le coach de l'IHECE a su trouver toutefois les manœuvres pour permettre à ses gars de rétablir l'équilibre, complètement. Mais au final, ils ont du céder avec une adresse nulle à longue distance. L'ambiance n'a aussi pas été du goût d'Ashley Salomon. L'expérimenté coach a aussi regretté le manque de temps de préparation de son équipe.

S'il n'a pas digéré la défaite, Ashley Salomon a reconnu la qualité de l'équipe adverse. Son homologue de l'UPLEH, Vincent Touqui s'est dit fier de ce qu'ont réalisé ses poulains qui n'ont jamais été menés.

Il a été la star de cette finale. Stephane Baptiste, pas encore 25 ans, a enflammé le Gymnasium avec ses tirs primés. Au final, il en a mis cinq (5), scorant au total 20 points. Surnommé Tololo, Stephane Baptiste, avec son faux-air d'Anderson Varejao, le basketteur brésilien de la NBA, ex-Cleveland et Golden State, s'attendait à un tel dénouement car, a-t-il dit, il a travaillé dur pour cela.

Le match a justement été l'objet de deux (2) interruptions. La première suite à de vives protestations de la part du staff technique de l'IHECE, critiquant le Disc Joker en place, qui était dévoué à la cause de l'UPLEH. La seconde pour cause de pluie.

La fin de match a été une vraie galère donc pour les protagonistes.
Le plancher était devenu glissant. Ce qui a engendré les chutes à répétition des joueurs, qui feraient bien mieux de porter dans ce moment précis des chaussures de ski.Alors que le Gymnasium, endommagé lors du séisme du 12 janvier 2010, a été réhabilité en 2012 suite à des travaux qui avaient coûté environ un million de dollars.

Heureusement, Hervé Saintilus, le directeur de ce centre sportif socioculturel depuis quasiment un an, a pu faire lui-même le constat.

Jeanvil Charilien
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

.