FOOTBALL

AS SudEst web 640x395

Grâce à une réalisation de Jean Junot Valentin à la 76ème minute de jeu, L'Association Sportive Sud Est s'est imposé sur le strict minimum face au Racing FC des Gonaïves, ce Mercredi 14 Juin à domicile à Jacmel au Parc Pinchinat pour le compte des demi-finales aller des Play-Offs du championnat national de première division.

En effet, l'équipe du jeune entraîneur Laurent Andrice, a pris une petite option pour la finale, en venant à bout des Gonaïviens du Racing FC. Devant un public surchauffé comme d'habitude, le match a démarré sur les chapeaux de roue avec des actions de part et d'autre. Les locaux ont, dès le coup d'envoi affiché clairement leurs ambitions, en pressant très haut leurs adversaires. A l'image de leur fer de lance, Stanley Bommier qui a donné beaucoup de fil à retordre à la défense Gonaïvienne. En face, la formation visiteuse un peu prudente, surtout en défense ; a eu très peu d'action dangereuse à son actif jusqu'au terme de la première période.

En seconde période, les locaux allaient accentuer leur domination, dans le but de trouver la brèche dans la défense adverse. Mais, ils sont à chaque fois heurtés à une défense hermétique Gonaïvienne qui repousse les assauts répétés des Jacmeliens. Mais à force de multiplier les attaques, les protégés de Laurent Andrice allaient être récompensés à l'entame du dernier quart d'heure de jeu. Une fois n'est pas coutume, c'est le milieu de terrain Jean Junot Valentin qui a débloqué la situation à la 76ème minute, pour libérer les fans surexcités du Parc Pinchinat. C'était le délire.

Après l'ouverture du score, les visiteurs vont beau tenter de réagir, afin d'arracher le nul. Mais les hommes du Sud’Est vont tenir le bon bout jusqu'au coup de siflet final. Avec ce succès, les Joueurs de l'équipe Jacmelienne pourront aborder plus sereinement le match retour dimanche prochain à Morne Blanc. Pendant que les Gonaïviens eux, miseront sur le support de leur public afin de pouvoir remonter cet handicap d'un but, s'ils veulent revenir en finale de la compétition deux ans après avoir remporté le titre de champion.

 

Jean Josué Mervil / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

.