VOLLEYBALL

L’entraîneur à succès de l’équipe féminine de Volley-ball artilleursdu Cap-Haïtien, Artilleurs, sextuple championne du «Championnat National des Clubs » organisé par la Fédération Haïtienne de Volley-ball (FHVB), s’est exprimé volontiers au micro de l’ashaps.com. Il en a profité pour évoquer respectivement sa victoire face aux Tigresses, les prochaines joutes électorales à la tête de la FHVB. Par ailleurs, il se voit donc capable d’apporter un plus au niveau du staff technique des sélections nationales.  

C’est un entraîneur des Artilleurs tout heureux qui se prononce sur la main mise que fait son équipe dans le « Championnat National des Clubs », et ce, après avoir étrillé en finale les Tigresses de Port-au-Prince par trois (3) sets à zéro. « Nous ne préparons pas un match, perdu contre les Tigresses en match de poule, n’a aucune importance. D’ailleurs, ça été un choix tactique voire technique de conserver sur le banc des remplaçants mes meilleurs éléments. C’était une façon de les piéger. Pour preuve, une fois arrivée aux choses sérieuses, nous les avons punis sévèrement. Sans vous cacher et je le dis haut et fort, nous ne jouons pas la finale contre les Tigresses. La finale, nous l’avons jouée face aux filles de Magic en ½ finale. Elles nous ont imposées une belle résistance », a martelé Wesly Pierre.

S’exprimant sur les prochaines joutes électorales devant élire un nouveau comité à la tête de Fédération Haïtienne de Volley-ball (FHVB), l’entraîneur Capois milite pour une famille de volley-ball unifiée. « J’ai dédié la victoire des Artilleurs à la famille du volley toute entière, il serait souhaitable à ce qu’on ait un volley de paix et d’amour en 2015. Au terme des élections, je voudrais voir un comité exécutif ayant respectivement, Margareth Graham, un dirigeant de Volley 2000, un autre de Banzaï et autres. Madame Graham a consenti d’énormes efforts pour faire jouer cette discipline à travers tout le pays. Je suis pour l’unification de la famille de volley, il est tant pour qu’on cesse avec ces palabres. Le volley doit être un exemple pour les autres disciplines », a plaidé l’entraîneur à succès des Artilleurs.

D’autre part, il se voit donc capable d’apporter un plus au staff technique des sélections nationales. « Ce n’est pas un hasard si les Artilleurs font main mise sur le championnat national des clubs. Remporter cette compétition (Cayes, Hinche, Port-au-Prince et Cap-Haïtien), et ce, pendant six fois de suite, ne serait pas une chance. Je suis persuadé que j’ai les compétences requises et nécessaires pour intégrer le staff technique de nos équipes nationales. Sans crainte d’être démenti, l’équipe nationale féminine ferait plus de progrès la Fédé fait choix de ma personne pour grossir le rang du staff technique », a expliqué Wesly Pierre.

Pour finir, l’entraîneur Capois a placé un mot sur la réussite de son équipe avant d’évoquer l’absence des Artilleurs dans la quatrième édition du tournoi organisé par l’AS Tigresses/Tigers baptisé : « Volley Extra ». Pour lui : « Le succès de mon équipe réside dans le travail et la discipline. Une compétition ne se prépare pas pendant une ou deux semaines, ça se prépare tout au long de l’année. Nous sommes double tenantes du titre. On n’a peur de personne, même pas les équipes étrangères voire les Tigresses que nous venions d’étriller. Nous avons décidé de ne pas y participer en raison d’un problème interne », a conclu Wesly Pierre.

Signalons que Wesly Pierre a déjà guidé les filles d’Artilleurs à six (6) titres de champion dans le « Championnat National des Clubs », deux (2) titres de « Volley Extra » sans compter les compétitions locales et régionales.

Chapeau donc à cet entraîneur bourré de talent ! 

.