ARTS MARTIAUX

Pratiqué depuis un long temps comme sport de loisir par quelques adeptes, le Badminton est devenu depuis le 18 mai 2011, une fédération de discipline sportive qui a vu le jour avec une affiliation provisoire par le Comité Olympique Haïtien (COH) en attendant son affiliation définitive par cette entité. Jean-Max St Philippe, qui est l'un des membres fondateurs et qui accomplit le rôle de conseiller technique à l'intérieur de cette nouvelle fédération (FEHBAD), nous a parlé des activités à venir pour l'exercice 2011 dont le grand objectif pour le moment n'est autre que de développer et structurer le jeu à travers les écoles ainsi que dans les quartiers défavorisés. Le nouveau comité s'active également à suivre l'instance de tutelle qu'est la fédération internationale où il avait reçu le 15 juillet dernier, la visite de David Carbelot, directeur de développement mondial . Avec ce dernier, la FEHBAD, a eu une réunion de travail à l'hôtel Karibe où de grands points avaient été débattus à l'occasion de cette séance de travail. Il sera question de la participation du badminton haïtien au prochain congrès panaméricain devant se tenir en décembre prochain où les représentants haïtiens entendent parler de la problématique que connaît cette discipline au pays et demander une affiliation au niveau de la zone. Avec David Carbelot, la fédération a discuté de certains projets de développement nécessitant un lot de matériels et équipements pour la pratique en bonne et due forme du badminton ajoutez également, la construction et l'aménagement d'infrastructures dont un centre de formation. Le premier comité exécutif de la Fédération Haïtienne de Badminton (FEHBAD), est composé comme suit : Président : Bijoux Pierre Emmanuel Vice-Président :Fritz-Gérald Jean-Jacques Secrétaire : Lochard Réginald Secrétaire adjoint : St Fort Murad Trésorière : Diane Delorieux onseiller technique : Jean-Max St Philippe Conseiller d'Education et du développement : Duvot Philbert Membres : Watson Présumé Davina Louis Le Badminton avait connu à une certaine époque beaucoup d'adeptes en Haïti et jusqu'à dernièrement au Gymnasium Vincent de la Rue Romain, qui voyait chaque après-midi, certains pratiquants se donner rendez-vous pour des parties amicales. Depuis la fermeture du Gymnasium pour des travaux de réparation, cette discipline se trouve au point mort et les nombreux adeptes attendent beaucoup du comité exécutif de cette fédération nouvellement créée, pour son développement ceci, à l'échelle du territoire national.