ashaps.com

Monday, Mar 27th

Last update:08:27:26 AM GMT

You are here Sports > Basketball >

 

La NBA a accueilli, dans la nuit de jeudi 25 Cadyà vendredi 26 juin (7h pm, heure haïtienne), soixante (60) des meilleurs jeunes joueurs de la planète basket, issus des universités américaines et des ligues du monde entier. Annoncé moins fort que l’an passé, la Draft 2015 compte toutefois plusieurs gros potentiels susceptibles de s’imposer rapidement dans la grande ligue. L’haïtien Cady Lalanne, drafté au second tour en 55e position par les Spurs de San Antonio, en est un exemple parfait parmi tant d’autres. 

Alors qu’il venait de boucler en grande pompe ses quatre (4) premières années au sein de l’équipe de l’Université de Massachusetts (UMass), Cady Lalanne, né à Port-au-Prince, le 22 avril 1992 (23 ans), a été drafté au second tour des drafts de la NBA, en 55e position par le quintuple champion, San Antonio Spurs.

En effet, il faut croire que Cady est réellement un jeune basketteur, pétri de talent, s’il est arrivé à taper à l’œil  du manager émérite de San Antonio, Robert Canterbury Buford, l’homme de tous les bons coups des Spurs. En fait, R.C. Bufort a jeté son dévolu sur le fils de Bertha Lalanne, véritable star de l’UMass, pour renforcer d’une part, et pour rajeunir d’autre part, l’effectif veillissant des Spurs.

 

Physiquement (113 kg), Cady est déjà prêt pour la NBA et compte peu de lacunes dans son jeu. Très mobile et plutôt agile balle en main pour sa taille (2m08), il possède aussi une belle palette de mouvements près du panier et sait shooter dans le périmètre. Sans aucun doute, il s’agit d’un choix intelligent de la part de Buford.

Pour ce traditionnel draft annuel de la NBA, tenu jeudi 25 juin 2015 à Barclays Center (Brooklyn), le jeune pivot haïtien n’occupait que la 55e place. Ainsi, il va découvrir le championnat nord-américain de basket-ball (NBA), et cela, dès le 27 octobre 2015, date retenue pour le coup d’envoi de la nouvelle saison, avec un total de trente (30) franchises.    

Comparé fort souvent par ses pairs à une autre star haïtienne évoluant dans la NBA, Nerlens Noël (Philadelphia), Cady, très habile techniquement, et fort physiquement, sera, sans crainte d’être démenti, un atout et un argument majeurs pour la franchise texane dans la ligne défensive, aussi bien dans la ligne offensive.

Pour preuve, Lalanne, futur coéquipier de Tim Duncan, lalanneTony Parker ou encore Pau Gasol, tournait l’an dernier à une moyenne de 11,6 points ; 9,5 rebonds ; 1,9 blocs par match. En tout et pour tout, 14 double-doubles sont à mettre également à son actif.  

Joint au téléphone, un proche du joueur résidant en Haïti, a fait savoir que : « Cady avait laissé le pays très jeune pour s’installer à Orlando (Floride), et c’est dans cette ville qu’il a appris le basic basket-ball ».

En quête de rachat, la franchise entraînée par Gregg Popovich, auréolée de cinq (5) titres acquis en quinze (15) ans : 1999, 2003, 2005, 2007 et 2014, avant de s’engager avec Cady Lalanne, a fait choix du Serbe, Nikola Milutinov (26e).

Il n’y a pas eu encore de contrat signé entre les deux parties. Dans ce cas de figure, Cady, qui disputera la « Summer league » pour les Spurs, a pour devoir de convaincre les responsables texans, sous peine de se voir s’exiler en Europe.

A côté de Nerlens Noël (Philadelphia Sixers), Samuel Dalembert (New York Nicks), et en attendant certainement, d’autres étoiles, issues d’Haïti, Cady Lalanne est en passe de devenir le troisième haïtien qui va disputer la 70 édition de la NBA.   

Commentaires (1)Add Comment
...
Par alasoo!, juillet 07, 2015
Tout kote nap vanseeeee!

Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy
Copyright © 2017 ASHAPS | Association Haitienne de Presse Sportive.
Tous droits réservés.