ashaps.com

Friday, Apr 28th

Last update:07:56:33 AM GMT

You are here Sports > Volleyball >

La fédération haïtienne de Volley Ball, dans une note; se réjouit de la participation de la sélection féminine des moins de vingt ans au tournoi de la NORCECA, Confédération des pays de L'Amérique Centrale, du Nord et de la Caraïbe. Si nos compatriotes ont terminé à l'avant dernière place du tournoi, les responsables de la FHVB y voient plutôt dans ce tournoi, une expérience enrichissante pour les filles, qui ont eu l'opportunité d'apprendre en se mesurant aux meilleures nations de Volley Ball du monde. La Fédération note également la progression de ces filles, qui ont confirmé qu'Haïti peut compter sur elles à l'avenir. A titre d'exemple, trois d'entre elles se sont distinguées, en terminant meilleures joueuses à leurs postes respectifs devancant même les Cubaines, les Américaines, les Dominicaines etcc. Il s'agit de Solaïda Pierre, Kina Fénélus et Djoulissa Mathé qui, grâce à leurs performances,  ont tapé dans l'oeil de recruteurs de deux Universités de la Floride qui seraient prêts à les recuter pour intégrer leur équipe de Volley Ball dès cette année.

Voici pour plus de précisions, la teneur de la note.

                                             FHVB

Nos jeunes filles de 18 ans et moins, membres de l'équipe nationale féminine Junior de volleyball, viennent de faire l'expérience de leur vie d'athlète.    Championnes en titre de la Caraibe et, à ce titre, Invitées à participer au tournoi de la NORCECA, Catégorie U-20, qui s'est déroulé du 24 juillet au 1er août à Fort Lauderdale, en Floride, elles eurent  à affronter les meilleures équipes, non seulement du continent, mais du monde – République Dominicaine, championne  mondiale en titre, les Etats-Unis d'Amérique, Championne en titre de la NORCECA Catégorie U-20, Cuba,  Porto Rico et le Mexique.

Elles ont baissé pavillon devant la Rép Dominicaine, Cuba et le Mexique, mais n'ont pas baissé les bras.   Pour Haiti, le tournoi se jouait vraiment entre 3 pays: le Costa Rica, Championne de l'Amérique Centrale, French St Martin, Championne de la Caraibe Est et Haiti, Championne de la Grande Caraibe.  L'invitation à participation, généralement lancée aux champions de ces trois zones, a essentiellement pour but de leur permettre d'expérimenter et de se frotter à un niveau de jeu et à des standards élevés de compétition, une façon d'encourager ces pays et leurs jeunes volleyeuses à investir et à s'investir dans le volley, leur sport de prédilection.

Au final, Haiti s'est retrouvé 7ème au classement final, derrière le Costa Rica, classé 6ème et devant St Martin, classé 8ème sur 8.    En participant à cette compétition, l'objectif était d'apprendre des meilleures équipes du monde, mais aussi de venir à bout du Costa Rica.  Mais le Costa Rica, serein, a eu raison de nos filles, ces dernières, psychologiquement impactées par l'absence de leur capitaine, Graziella Chéry, un pilier de la formation qui, le jour d'avant, s'était fracturé le coude droit au cours du match contre la Dominicaine.  Et pourtant le match contre le Costa Rica était bien à leur portée.  Il leur a tout simplement filé d'entre les doigts.

Grande consolation et fait, non seulement remarquable, mais inédit, qui atteste du talent inné de nos jeunes guerrières:  trois d'entre elles – Solaida Pierre, Kina Fénélus, Djoulissa Mathé – se retrouvent classées parmi les meilleures de leur catégorie respective (Players Ranking by Skills), devançant, du point de vue perforrmance individuelle, des joueuses de toutes les autres équipes, qu'elles soient américaines, dominicaines, cubaines ou costa ricaines.

Encore plus remarquable, ces mêmes trois joueuses ont retenu l'attention de recruteurs de deux universités du Sud de la Floride, intéressées à les integrer  dans leur équipe et programme de volley!!!!

Somme toute, notre participation à ce tournoi  fût une expérience unique, enrichissante, profitable à plusieurs points de vue.  Elle a ouvert les yeux de nos entraineurs sur les lacunes que nous nous devons de combler (taille des joueuses, le manque de matchs de préparation), ainsi que ceux de nos joueuses sur le travail, ardu et sans relâche, qui les attend les mois et années à venir.

Commentaires (0)Add Comment

Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy
Copyright © 2017 ASHAPS | Association Haitienne de Presse Sportive.
Tous droits réservés.